Un parc nucléaire vieillissant fait faillite La France en crise

L’énergie nucléaire – le joyau de la couronne de la production d’électricité en France. En tant que fier propriétaire du plus grand parc de centrales nucléaires d’Europe, le pays se targue d’être largement autonome en matière de production d’électricité. Mais cette année, cela a changé.

A la centrale de Paluel en Normandie, par exemple, tous les réacteurs fonctionnent. Mais le parc nucléaire vieillissant de la France signifiait qu’en 2022, près de la moitié d’entre eux devraient être arrêtés pour maintenance, ce qui réduirait considérablement la production électrique.

Autrefois le plus grand exportateur d’électricité du continent, la France importe désormais plus qu’elle n’exporte, car 26 de ses 56 réacteurs sont toujours hors service. Cependant, selon Jean-Marie Boursier, responsable du site d’EDF Paluel, il est important de garder l’équilibre lorsqu’il s’agit d’importer de l’électricité.

Il y a des moments de la journée où l’électricité est exportée et il y a des heures où elle doit être importée car l’électricité ne peut pas être stockée. Il doit toujours y avoir un équilibre entre la production et la consommation. Parfois, l’électricité est exportée vers l’Allemagne et d’autres pays, parfois importée, dit-il.

Le président Emmanuel Macron place le nucléaire au cœur de la quête de neutralité carbone de son pays. Le géant de l’énergie EDF, qui a été nationalisé par le gouvernement Macron plus tôt cette année, prévoit de construire six nouveaux réacteurs sur trois sites existants, dont le premier devrait être prêt vers 2035.

Cependant, les militants locaux de la région de Paluel estiment que les 50 milliards d’euros estimés seraient mieux dépensés pour des sources d’énergie plus durables.

A découvrir  Décès au Terminal 2F : un Iranien qui résidait à l'aéroport de Roissy CDG depuis 18 ans y est décédé

Jean-Paul Desjardins dit que la date de 2035 ou 2037 ne sera jamais atteignable. Mais ça coûte une fortune. EDF est en déficit et en faillite. C’est donc l’État qui paie, en fin de compte les citoyens. Cependant, cet argent pourrait être mieux investi dans les énergies renouvelables telles que l’énergie solaire, l’énergie éolienne et des moyens de transport plus respectueux de l’environnement.

Avec autant de réacteurs actuellement en maintenance et les nouveaux réacteurs du pays à quelques années seulement d’être opérationnels, la France pourrait attendre encore longtemps avant de retrouver son autonomie électrique.

(Visited 6 times, 1 visits today)