« Le Christ en croix » de Rembrandt : Le Miracle du Mas-d’Agenais

Un tableau dont on dit qu’il vaut 90 millions d’euros est accroché dans la communauté française. Pendant longtemps, personne ne s’est douté de sa chance.

Le Mas d’Agenais est une petite commune à environ 100 kilomètres au sud-est de Bordeaux, dont le nom ne ferait guère la une des journaux nationaux si ce n’était de l’église du village, qui abrite un véritable trésor : un véritable Rembrandt vieux de près de 400 ans. .

Le « Christ en croix » a parcouru un long chemin, explique l’édile Arnaud Petit : « Un officier de l’armée de Napoléon acheta le tableau à Dunkerque en 1804. Un an plus tard, il en fit don à la paroisse du Mas d’Agenais, lieu d’où il est venu. »

Sommaire du contenu

Pendant près de 200 ans, la peinture n’a guère été protégée

Pendant plus de 150 ans, la congrégation ne savait pas quel joyau était accroché dans son église. Ce n’est qu’en 1959 que les initiales de Rembrandt et l’année d’origine, 1631, sont découvertes sur la peinture à l’huile lors d’une restauration. Pendant près de 200 ans, il était difficile de l’admirer protégé. Selon la municipalité, une vitrine vitrée est installée depuis 2002. En 2016 elle a été transférée à Bordeaux.

Elle est de retour au Mas d’Agenais depuis mai, avec une sauvegarde à jour. Petit : « La photo est dans un coffre-fort avec une vitre pare-balles. Il y a des caméras de surveillance et un système d’alarme et la température et l’humidité sont également surveillées. »

La valeur du Rembrandt au Mas d’Agenais a été estimée à 90 millions d’euros – mais le « Christ en croix » n’a pas de prix et ne doit en aucun cas être vendu, selon la ville.

A découvrir  Découvrez les avantages du café biologique pour votre santé et votre bien-être

Selon un conservateur du Rembrandthuis d’Amsterdam, c’est la seule œuvre du Néerlandais qui ne se trouve pas dans un musée ou une propriété privée.

About Author

(Visited 1 times, 1 visits today)