Tout est-il une question de point de vue ?

La dernière fois que j’ai écrit sur l’authenticité et l’appréciation des rencontres (en ligne). Cette fois, tout est question de perspective. Beaucoup d’entre nous utilisent régulièrement des applications de rencontres, mais nous ne partageons pas tous le même objectif lors de la recherche. Vice versa!

la joie au lieu de la frustration

J’entends certains dire qu’ils trouvent tous les balayages et correspondances fastidieux et sans espoir, d’autres j’entends tout le contraire. Ils rencontrent régulièrement des personnes qu’ils ont rencontrées et appréciées sur le marché des rencontres en ligne.

Mais comment se fait-il que nous ayons des expériences si différentes sur différentes plateformes ? Eh bien, tout est une question de point de vue. Il est vrai que si vous avez de grandes attentes, vous serez plus vite déçu.

Aucun engagement, aucun problème.

Un sondage dans ma communauté a montré que beaucoup ont maintenant dit au revoir à certains objectifs de rencontres et sont complètement ouverts d’esprit à ce sujet. Eh bien, les exceptions confirment la règle, car certains ont répondu très clairement qu’ils n’utilisaient les applications que pour des relations sexuelles rapides et sans engagement et ne recherchaient donc pas le grand amour. Ce groupe est également susceptible d’être moins déçu et finalement d’aller au lit satisfait.

Je pense que trouver le grand amour prend du temps. L’amour ne vient pas de la médiation et nécessite une volonté de vraiment s’ouvrir et de participer. Cela nécessite plus de trois photos de profil élégantes et une biographie amusante. Malgré cela, il ne faut pas oublier que tout le monde n’est pas forcément sérieux sur les choses écrites. Premièrement, la plupart d’entre eux veulent attirer l’attention, c’est clair. Après tout, beaucoup d’informations se perdent rapidement dans la jungle des rencontres.

A découvrir  Pour un premier rendez-vous : oui ou non ?

Pas de match, pas d’attentes.

Entre-temps, j’ai aussi commencé à faire confiance à mon estime de moi et à essayer de construire une conversation pour savoir si nous sommes vraiment sur la même longueur d’onde. Cela semble être le cas pour beaucoup, d’autant plus que la réponse la plus populaire à ma question sur l’utilisation qu’ils font des applications était : je n’attends rien tant qu’il n’y a pas de match ou de chat.

On dirait que l’une ou l’autre déception déjà vécue résonne. De plus, l’apparence était la deuxième pour la plupart des gens, tandis que le charisme était le premier. Plus que compréhensible ! J’ai aussi remarqué au fil des années que je fais de plus en plus attention à l’effet que les gens ont sur moi. Même les beaux visages ne me parlent pas toujours directement car, par exemple, il me manque un certain éclat dans les yeux ou un sourire effronté.

(Visited 5 times, 1 visits today)