Choc de l’étudiant mort dans la valise : pourquoi Lola (12 ans) a-t-elle été assassinée ?

Le choc du meurtre d’une collégienne dans le 19e arrondissement de Paris est énorme.

Les parents avaient alerté la police vendredi après-midi car leur fille de 12 ans dans le nord de Paris n’était pas rentrée de l’école voisine. Quelques heures plus tard, le corps de Lola a été retrouvé près de l’appartement – dans une valise. Un sans-abri a fait la macabre trouvaille dans la cour d’un immeuble résidentiel après 23 heures. La fille morte gisait dans la grande valise, recouverte de serviettes, avec deux autres bagages.

Le corps a été retrouvé dans le 19e arrondissement devant l’immeuble de 10 étages où vivait Lola et dont son père est le gardien. L’autopsie a révélé que Lola était apparemment étouffée. Elle aurait eu des blessures au cou.

Sommaire du contenu

Six personnes interpellées

La police a depuis arrêté six personnes en lien avec le meurtre. Mais le cours des événements et le mobile du meurtre de Lola n’étaient toujours pas clairs.

Samedi soir, les enquêteurs ont interpellé trois personnes à proximité du lieu du crime et samedi matin une femme à Bois-Colombes près de Paris. Deux autres personnes ont également été détenues dans l’attente d’une enquête sur leur rôle.

Lola serait arrivée à la maison après l’école et est vue sur une vidéo de surveillance entrant dans le bâtiment avec une femme. La jeune fille aurait eu l’air effrayée.

« C’est terrible »

Selon l’AFP, la mère a posté un appel à témoins sur sa page Facebook vendredi après-midi et décrit sa fille. Les photos montrent Lola souriante avec ses longs cheveux blonds. La deuxième photo, qui semble provenir d’une vidéosurveillance, montre une jeune femme non identifiée entrant dans un immeuble. Dans son post Facebook, la mère explique que sa fille a été « vue pour la dernière fois à 15h20 en compagnie d’une jeune femme non identifiée ».

A découvrir  VIDEO : Le fabricant de mascottes des JO 2024 promet des peluches "made in France"

Dans l’après-midi, des étudiants ont fait du scooter devant la maison de Lola. Ryan, 12 ans, qui s’est présenté au journaliste de l’AFP comme l’ami de l’étudiant, s’est dit « choqué ».

Des bougies ont été allumées et des fleurs déposées devant l’immeuble de la victime.

« C’est horrible, horrible, j’ai peur de laisser mes enfants dans le coin », a expliqué la mère d’un autre élève.

Le lundi matin, il devrait y avoir un soutien psychologique pour les étudiants et pour le personnel du collège où Lola était étudiante.

About Author

(Visited 2 times, 1 visits today)