Malgré les sanctions – La Russie fournit des aimants géants pour le réacteur à fusion français

La Russie a lancé l’un des six aimants géants du programme de fusion nucléaire ITER. Le navire avec l’aimant de fabrication russe a quitté Saint-Pétersbourg pour la France.

ITER est l’un des derniers projets scientifiques internationaux dans lequel Moscou est encore impliqué, malgré les sanctions occidentales sur le conflit ukrainien.

L’aimant en forme d’anneau – neuf mètres de diamètre et pesant 200 tonnes – a été construit sous la supervision de l’agence nucléaire russe Rosatom. Le principe de construction a été développé par des chercheurs russes en fusion dans les années 1960. Dans le champ magnétique d’un réacteur de fusion tokamak, les atomes sont censés fusionner dans le plasma à une température de 100 millions de degrés – comme au soleil.

About Author

(Visited 7 times, 1 visits today)
A découvrir  Des extrémistes de droite exploitent le meurtre de Lola, 12 ans