Choc après le meurtre d’un inspecteur des impôts (43) – un brocanteur attendait ses victimes

Les députés à Paris ont observé une minute de silence mardi après le meurtre horrible d’un agent des impôts dans le nord de la France. L’acte d’un brocanteur qui a arrêté violemment l’inspecteur des impôts de 43 ans et son collègue à Bullecourt près d’Arras en a choqué plus d’un en France. Les médias parlent d’un contrôle fiscal qui a dérapé.

Le suspect a apparemment tué l’officier avec des coups de couteau dans la poitrine et le dos, puis s’est suicidé avec une arme à feu. L’agent des impôts et son collègue ont voulu vérifier lundi les comptes du brocanteur de 46 ans. L’inspecteur, qui était attaché à une chaise, a été libéré par la police dans la soirée. Selon les autorités financières, elle était en état de choc et a été transportée à l’hôpital.

« Faire juste son travail »

Le représentant du gouvernement Gabriel Attal a évoqué un « drame indicible ». Les collègues du fonctionnaire et tous les employés des finances publiques ont été choqués. « Cet homme a juste fait son travail (…) Il n’est pas revenu aujourd’hui. Il a été tué dans le cadre de ce contrôle fiscal », a déclaré lundi soir le ministre des Finances publiques Gabriel Attal.

Le procureur de la République chargé de l’instruction, Sylvain Barbier Sainte Marie, a supposé mardi que le brocanteur avait délibérément planifié le crime, car d’autres fers en plastique ont été retrouvés sur place.

Le brocanteur était divorcé et avait deux enfants. Il avait déménagé dans la ville de Bullecourt il y a quatre ans et y était connu comme un voisin serviable, selon le maire Eric Bianchin. Le maire de la ville de 250 habitants a en outre expliqué que tout le monde à Bullecourt se connaissait et que le suspect était un homme tout à fait normal et n’était pas particulièrement voyant.

A découvrir  Le premier essai d'écocide dans l'UE : Des substances toxiques dans les foyers français

L’homme a acheté des articles de dégagement de maison, qu’il a ensuite revendus sur sa propriété. Ces brocanteurs – appelés « brocanteurs » – sont partout en France.

(Visited 1 times, 1 visits today)