Le successeur de Marine Le Pen élu : Qui est Jordan Bardella (27 ans) ?

Jordan Bardella, 27 ans, est le nouveau patron du Rassemblement national (RN). Il est considéré comme le fervent nationaliste de droite et fils adoptif politique de son prédécesseur Marine Le Pen.

Sommaire du contenu

Bardella suit fidèlement la ligne de Le Pen

Pour la première fois en 50 ans d’histoire, le parti n’est plus dirigé par un membre de la famille Le Pen. Cependant, les observateurs soupçonnent que Marine Le Pen continuera à exercer le pouvoir sur la direction du parti à l’avenir. Le chef de longue date du parti dirige désormais le groupe parlementaire à Paris. Certains observateurs politiques pensent que ce poste est en réalité plus important que la présidence du parti.

Jordan Bardella était déjà chef par intérim du RN lors de la campagne électorale pour l’élection présidentielle en France puis chef de parti par intérim.

Bardella, qui vient d’une banlieue parisienne, sert à plusieurs reprises des récits d’extrême droite. Il a récemment écrit dans le magazine « Marianne » que la vie des Français est en danger. Les élites l’ignorent et les gens changent sous l’effet d’une immigration immense et rapide.

La fidèle protégée de Le Pen se déchaîne dans les médias, laissant Le Pen jouer le rôle de mère attentionnée qu’elle désire. Il considère la présidence du parti comme un poste subordonné à Le Pen. « J’aurai le poste de chef d’armée aux côtés du Kaiser », a-t-il récemment déclaré au magazine Le Journal du Dimanche.

Sous la direction de Le Pen, Bardella s’est hissé au sommet du parti en très peu de temps. De porte-parole du parti et chef de l’organisation de jeunesse à chef de liste pour les élections européennes, il a gravi les échelons jusqu’au poste de vice-président du parti et est finalement devenu président par intérim.

A découvrir  A 16 degrés : les étudiants en France doivent-ils geler maintenant ?

Critique interne du parti contre Bardella

Jordan Bardella a obtenu plus de 84 % des voix. Son adversaire, Louis Aliot, est parti quasiment bredouille. Et le maire du fief Hénin-Beaumont de Marine Le Pen dans le nord de la France, Steeve Briois, qui avait soutenu Aliot, a été écarté de la direction du parti.

Steeve Briois critique le cap que prend le parti RN avec Jordan Bardella : « Je ne peux qu’y voir une atrophie et j’espère que le Rassemblement National ne cèdera pas au grand compromis nationaliste, cette stratégie d’unification de la droite radicale qui ont échoué aux élections présidentielles à la place de tous les patriotes de droite et de gauche », a expliqué le maire d’Hénin-Beaumont.

RN la plus grande faction d’opposition au Parlement

Le grand défi pour Bardella sera maintenant de rendre le RN plus fort sur terre. Le parti souffre toujours d’un manque de personnel et d’un manque d’ancrage local. Aux élections législatives de cette année, les nationalistes de droite ont néanmoins réussi à décupler le nombre de leurs sièges au parlement parisien.

Ils forment maintenant la plus grande faction d’opposition. Le candidat tête de liste Le Pen a donné au RN un résultat historiquement bon de 41,45% des voix à l’élection présidentielle.

About Author

(Visited 7 times, 1 visits today)