13 ans après : procès du crash d’Air France avec 228 morts

Un procès contre Air France et l’avionneur Airbus s’ouvre à Paris. Ils sont accusés d’homicide par négligence à cause du crash d’un avion sur la route de Rio à Paris il y a 13 ans.

Les 228 personnes à bord de l’AF447 ont péri le 1er juin 2009. L’objet de la procédure est une formation prétendument insuffisante des pilotes et un capteur de vitesse défectueux.

Caroline Soulas est la mère d’une jeune femme qui a été tuée pendant le vol. Elle dit : « Treize ans plus tard, il y a un processus qui ne m’intéresse pas beaucoup personnellement – il ne me rend pas ma fille. Mais il est important de commémorer à nouveau ce drame, lui encore et puis surtout déterminer la responsabilité, parce qu’il y avait des responsabilités qui devaient être clarifiées ».

Après le vol, les règles d’Air France ont été réformées. Eric Schramm, qui est responsable de la nouvelle sécurité, lui rappelle à quel point il a été choqué par l’accident.

Les experts de l’aviation avaient conclu que l’accident était dû à une erreur du pilote, provoquée par de fausses lectures d’un capteur de vitesse. Les juges d’instruction ont donc abandonné les charges en 2019, et en 2021 une cour d’appel de Paris a jugé qu’il y avait suffisamment de preuves pour permettre un procès.

About Author

(Visited 4 times, 1 visits today)
A découvrir  Macron en Algérie : Faire face au passé colonial de son pays